Communiqué de la LCF

Publié le 02/11/2018

Suites aux propos de Tony CHAPRON, le président de la LCF répond:

 

Je suis sidéré, sans être surpris des déclarations de Tony CHAPRON, à l’encontre du football corse.
Tony CHAPRON évoque un sentiment d’insécurité permanent, dicté par son imagination.
« Le monde de la réalité a ses limites, le monde de l’imagination est sans limites ».
Pour avoir assisté, à toutes les rencontres où il a officié, à Ajaccio et Bastia, je peux affirmer que jamais Tony CHAPRON n’a été en danger, y compris au Gazelec, où il est vrai, il a eu une sortie difficile, comme dans d’autres stades en France.
Le football corse a existé avant Tony CHAPRON et continuera d’exister après son départ particulièrement remarqué, suite à un match où il a été coupable d’un geste qui a ridiculisé l’arbitrage français et a fait le tour du monde.
Sachez Monsieur CHAPRON, que le football corse a d’autres valeurs que celles que vous exprimez et que nos clubs, ont toujours gagné leur place sur le terrain et n’ont aucune leçon à recevoir, d’un arbitre déchu.

Jean René MORACCHINI
Président de la Ligue Corse de Football

Par David Saladini

Articles les plus lus dans cette catégorie